Aujourd'hui, Alger forme une importante agglomération

Un imposant projet économique sur le point de démarrer :
Pose de la première pierre de la Marina baie d’Alger

Alger Medina

La marina d'Alger

La pose de la première pierre de la Marina Baie d’Alger, supervisée par le wali d’Alger, M. Abdelkader Zoukh, s’est effectué hier en présence d’Abdelouahab Rahim, président-directeur général du groupe Dahli Hôtellerie, loisirs et immobilier, responsable de l’Union nationale des investisseurs.

« La Marina Baie d’Alger est l’une des pièces maîtresses qui couronnent la première phase d’Alger Medina. Cette marina apportera une ouverture et marquera la participation d’Alger à l’industrie florissante de la plaisance et du tourisme maritime en Méditerranée » explique M. Rahim.

Le projet de la Marina

Le projet comporte un investissement de 7 milliards de dinars avec une capacité d’accueil de 711 anneaux. La jetée aménagée pourra recevoir plusieurs types de bateaux, dont la longueur va de 8 à180 m. Le nombre d’emplois directs générés par ce projet est de 400 postes, selon les explications fournies sur place. Il ajoute que la Marina Baie d’Alger permettra, à terme, la création de plusieurs centaines d’emplois directs et indirects en favorisant l’émergence de nouveaux métiers et de nouvelles disciplines sportives et culturelles.

Le projet de la marina est tout de même assez impressionnant et donnera une envergure à notre baie d’Alger puisqu’il est composé d’une gare maritime qui desservira Alger, la Grande mosquée d’Alger et la foire, ainsi qu’un atelier de maintenance, un bâtiment de service (magasins, restaurants…) de 3600 m2, et enfin, un yacht club.

Alger Médina, première cité des affaires de la capitale

Ces projets font partie de la future et première cité des affaires de la capitale, baptisée Alger Medina, et qui sera bâtie sur un terrain de 75 ha aux Pins maritimes, dans la baie d’Alger, en face de la future grande mosquée. La cité s’étend sur un million de m2 de bureaux, un million de m2 d’appartements-hôtels, des tours d’appartements, un centre commercial de 70.000 m2, une marina, un parc aquatique et un palais des congrès de 4.000 places. Ce projet a donc la particularité d’être aussi bien économique que citoyen dans la mesure où jusqu’à présent la capitale n’a pas de grands centres de loisirs maritimes et ne possède pas de cité des affaires. La société en charge du projet ambitionne à ce titre, de faire d’Alger Médina, le plus grand ensemble immobilier du Maghreb et d’assurer une attraction pour plus de cinq millions d’algérois, et aussi pour les touristes qui visitent les pays de la Méditerranée.

À consulter:  Lancement des travaux de la nouvelle ville de Hassi Messaoud

La visite du wali d’Alger

Notons que cette pose de première pierre était inscrite au programme de la visite du wali d’Alger qu’il a effectuée pour s’enquérir de l’état d’avancement des projets de la baie d’Alger. La visite a porté sur une tournée pour constater l’état d’avancement des projets inscrits pour embellir la côte et les berges de l’oued El Harrach. Le wali était accompagné de son exécutif chargé du suivi des travaux s’est rendu en plus de la côte des Sablettes, à l’embouchure de l’oued El Harrach. Un site réputé pour être un endroit qui ne colle pas à l’image de la capitale, mais qui sera transformé grace au projet en cours, à une destination de détente et de loisirs avec d’importants équipements publics tels qu’un musée, théâtre et divers petits sites de divertissement pour grands et petits, jeune et moins jeunes. Même si ces travaux connaissent un important taux d’avancement des contraintes sont malheureusement venus en ralentir la cadence. Il s’agit des difficultés rencontrées à délocaliser des bidonvilles pour pouvoir procéder à l’élargissement du site.

Le groupement algéro-coréen (Cosider-Daewoo Constructions), chargé des travaux de dépollution de l’oued El Harrach, devra livrer des infrastructures au fur et à mesure de l’exécution des travaux. Des pistes et des terrains de jeu seront ainsi progressivement ouverts à la population.

Le Projet d’Alger Medina en vidéo

Les transports urbains vont bon train à Alger

Les Transports à Alger: Extension du métro, tramways et téléphériques

Les transports urbains à Alger vont bon train, les travaux d’extension du métro, tramways et téléphériques se poursuivent allégrement. Omar Hadbi, DG de l’entreprise du métro d’Alger (EMA) dévoile dans son entretien à TSA-ALGÉRIE, les quartiers de la capitale qui seront désservis d’ici peu par le métro.

Archives