Aujourd'hui, Alger forme une importante agglomération

Réhabiliter la Capitale: Un plan stratégique initié en 2009

vision futuriste d'Alger

Terni, ces dernières années, par tant de contrastes, Alger se prépare à une autre ère, elle s’apprête à reconquérir son statut de capitale du pays. C’est un véritable remue-ménage qui est constaté à travers les artères d’Alger qui est appelée, dans un proche avenir, à rompre carrément avec tout ce qui a contribué à son enlaidissement, voire sa clochardisation.

Le rêve des Algérois de retrouver, un jour, le visage authentique de leur ville se réalise, à la faveur du Plan stratégique de réhabilitation d’Alger, initié en 2009 et qui s’étalera sur vingt ans. Cette nouvelle feuille de route pour la capitale, pour laquelle il a été alloué un budget de plus de 200 milliards de dinars, est mise en branle par les pouvoirs publics qui se déploient aujourd’hui, à réhabiliter cette ville, à travers la rénovation et l’aménagement de son paysage urbanistique.

En effet, la stratégie de réhabilitation de la ville d’Alger (2009-2029) est lancée pour la reconquête du front de mer avec la réhabilitation du centre historique, La Casbah, la réalisation d’un nouveau port en eaux profondes, l’aménagement de la baie d’Alger ainsi que l’extension de la ville vers l’est. Un plan de modernisation considéré comme un grand défi pour les pouvoirs publics.

Aujourd’hui, des grands projets sont lancés et certains deviennent même réalité comme c’est le cas pour les Sablettes dont une partie du projet est réceptionnée en 2013 et ouverte au public. Il faut dire que ce plan de restructuration d’Alger n’a pas négligé l’aspect environnemental et écologique et se penche sur la pollution de l’oued El Harrach, considérée la plaie de cette localité et pour laquelle il consacre une enveloppe de 38 milliards de dinars. Les travaux de dépollution de ce dernier sont en cours et l’on prévoit de livrer le projet, dans sa totalité, en 2015.

À consulter:  Le nouveau terminal d'Alger: Pose de la première pierre des travaux de réalisation

S’inscrivant dans le cadre du plan d’aménagement de la baie d’Alger, cet ouvrage s’articule, pour la première fois, sur une vision à la fois globale et futuriste prévoyant ainsi de transformer l’oued en grand parc naturel. Le tristement célèbre oued sera dépollué et réaménagé sur une distance de 18,2 km. Faut-il préciser que l’opération d’assainissement concernera le recalibrage de l’oued, la réalisation de jardins filtrants autour, la mise en place de systèmes de contrôle et de surveillance de la qualité de l’eau ainsi qu’un système de prévision des crues et des stations de pompage d’une capacité de 90.000 m3. Les activités sportives et de loisirs ne sont pas en reste. Aussi, des aires de jeux, des pistes cyclables et de jogging, des terrains de sport et des piscines en plein air sont présents dans le nouveau schéma de l’oued El Harrach.

Le Plan de développement d’Alger vient redessiner le tissu urbain de la ville d’Alger, mais surtout restituer à celle-ci, son lustre d’antan.

Un projet qui voit désormais le jour pour sortir du simple cadre de vœux pieux.

Une réponse à La réhabilitation d’Alger: La nouvelle feuille de route pour la capitale

Les transports urbains vont bon train à Alger

Les Transports à Alger: Extension du métro, tramways et téléphériques

Les transports urbains à Alger vont bon train, les travaux d’extension du métro, tramways et téléphériques se poursuivent allégrement. Omar Hadbi, DG de l’entreprise du métro d’Alger (EMA) dévoile dans son entretien à TSA-ALGÉRIE, les quartiers de la capitale qui seront désservis d’ici peu par le métro.

Archives