Aujourd'hui, Alger forme une importante agglomération

La station de métro Aïn Naâdja-Baraki en phase de lancement

L’extension du métro d’Alger Aïn Naâdja-Baraki est en phase de lancement. Cette ligne s’étend sur une longueur de 6 km, avec ses six stations et un viaduc.

Reliant la station Mohamed-Boudiaf à la station Mohamed-Belarbi, sur un linéaire de 1.453,5 mètres, ce projet traverse en hauteur la ligne ferroviaire de la SNTF, la route nationale N°38 et Oued El-Harrach. Cette future infrastructure comportera deux stations élevées : la station Aïn Naâdja-Gare et la station Futur Parc Urbain.

 

De Baraki à la gare ferroviaire de Gué de Constantine

Par ailleurs, il est intéressant de signaler que cette extension permettra aux utilisateurs, une meilleure accessibilité au centre de Baraki et une connexion avec le train, et ce, au niveau de la gare ferroviaire de Gué de Constantine et la future gare intermodale de cette commune.

Ces travaux d’extension consistent en l’établissement d’études d’exécution de génie civil gros œuvres et sont répartis en deux phases. La première d’un linéaire de 4,1 km, et la seconde d’un linéaire de 1,9 km. Notons que ces six futures stations porteront les noms de Mohamed-Boudiaf, Aïn Naâdja-Gare, Futur Parc Urbain, Mohamed- Belarbi, Jardin et Cité 2004, et seront équipées d’escaliers mécaniques et d’ascenseurs pour personnes à mobilité réduite.

Le métro d’Alger est à 19 stations depuis novembre 2018

le métro d’Alger, qui a déjà connu deux extensions vers Aïn Naâdja et la place des Martyrs, en avril dernier, a vu augmenter le nombre de ses stations à 19, avec l’inauguration, en novembre dernier, des stations Gué de Constantine, et Ali-Boumendjel à Alger-Centre. La mobilité et la rapidité sont les deux éléments qui poussent toujours davantage d’usagers à prendre les rames du métro. « En une année, le taux d’abonnement a connu une hausse de 31%, et une augmentation totale avoisinant les 19% d’affluence », avait, récemment, expliqué le ministère des Travaux publics.

Évolution significative du métro d’Alger

Avec la mise en service de ces deux nouvelles stations, l’usage du métro sera des plus avantageux pour « les 200.000 usagers qui voyagent quotidiennement par le métro », avait estimé la même source, qui avait également annoncé la réduction effective du temps d’attente des voyageurs dans les stations à trois minutes, contre six minutes auparavant.

À consulter:  La ligne de métro Dar El Beïda - Place des Martyrs en projet

En effet, l’inauguration des deux stations va de pair avec la réception des nouvelles rames. Ainsi, pas moins de cinq rames fabriquées en Espagne avaient été déjà réceptionnées, parmi les douze commandées. Celles-ci ont été mises en service à partir du mois de décembre, à raison d’une rame chaque mois. Accompagnant ces projets d’extension par l’équipement nécessaire, la mise en service des stations fera du métro, « un moyen du transport moderne et alternatif aux problèmes de transport au niveau de la capitale ».

Extensions en cours : atteindre 40 km en 2020

Enfin, le métro d’Alger s’étale actuellement sur une longueur de 18 km et se compose de 19 stations allant de la place des Martyrs jusqu’à El-Harrach. D’autres extensions sont en cours de réalisation ou le seront prochainement, permettant ainsi d’atteindre, en 2020, un réseau de métro d’une longueur de 40 km, reliant notamment la commune de Dar El-Beida (banlieue est d’Alger) à celle de Draria (les hauteurs ouest d’Alger). Le projet aura coûté plus de 90 milliards de DA, sans compter les travaux d’extension El-Harrach – Aéroport international de 9,5 km de linéaire et 9 stations, et Aïn Naâdja-Baraki de 4,2 km de linéaire et 3 stations, en sus de l’entame du tronçon reliant la place des Martyrs à Bab El-Oued de 850 m de linéaire et une seule station.

Rappelons que le réseau des lignes du métro d’Alger devra connaître, à l’horizon 2030, une extension de 54 km, et comptera 55 nouvelles stations.

Les transports urbains vont bon train à Alger

Les Transports à Alger: Extension du métro, tramways et téléphériques

Les transports urbains à Alger vont bon train, les travaux d’extension du métro, tramways et téléphériques se poursuivent allégrement. Omar Hadbi, DG de l’entreprise du métro d’Alger (EMA) dévoile dans son entretien à TSA-ALGÉRIE, les quartiers de la capitale qui seront désservis d’ici peu par le métro.

Archives