Aujourd'hui, Alger forme une importante agglomération

UN COMPLEXE TOURISTIQUE UNIQUE À BORDJ EL BAHRI
La marina Palm sera inaugurée durant l’été 2009

Un projet nominé aux Nations unies

Ce projet devant générer près de 500 emplois permanents est unique en son genre dans toute la Méditerranée.
Dans le cadre de la promotion du tourisme en Algérie, de nouvelles infrastructures voient le jour. Située à 26 km à l’extrémité est de la baie d’Alger, la commune de Bordj El Bahri, relevant de la circonscription administrative de Dar El Beïda, va abriter un complexe touristique, premier du genre dans la région de la Méditerranée.
S’étalant sur 4 ha, le projet qui se veut ambitieux, appelé marina Palm s’inspire de Palm Island de Dubaï. Cette marina sera inaugurée durant l’été 2009. Ce projet, dont les travaux ont commencé en 2000, va générer près de 500 emplois permanents. Réalisé par la société émiratie Art Land, son initiateur et propriétaire, Rédha Bourayou est un investisseur algérien établi à Dubaï (Emirats arabes unis). «Ce projet est nominé pour le Prix du meilleur projet touristique dans la Méditerranée au niveau des Nations unies», dira M.Bourayou, qui a impliqué différents partenaires nationaux et internationaux, dont la fondation Zeyd International Environment. «Toutes ces structures seront construites en préfabriqué car elles seront flottantes», précise le superviseur. Au-delà du caractère touristique que l’initiateur tient à mettre en avant, il est prévu de nombreuses infrastructures de forme dimensionnelle réduite au sein de la station, reproduisant certains sites archéologiques. Il s’agit, notamment, de l’entrée du cardon romain avec l’arc de Caracalla orné de bas-reliefs, de répliques des sites pittoresques comme le pont Sidi M’cid de Constantine, le minaret de la Qalaâ Beni Hammad et un observatoire panoramique de la baie d’Alger. Il est convenu, aussi, une réalisation d’infrastructures annexes qui viendront s’y greffer, comme une galerie sous-marine, un aquarium, un puits mauresque, une fontaine romaine, une pergola de style mauresque, une «douéra», un théâtre pour spectacles, un complexe de thalassothérapie, un gymnase, un ensemble de bungalows sur pilotis, des suites sur la terre ferme et un centre d’accueil international. Ce complexe abritera également un restaurant dans une kheima qui sera gérée par des Libanais. Des soirées et des fêtes familiales seront ponctuellement organisées dans ce restaurant qui sera spécialisé dans les cuisines orientale et maghrébine. Et pour couronner le tout, une crèche complètera cet ouvrage.

À consulter:  Alger Belcourt - 158e photo

Au plan des fausses notes, le chef de projet dénonce divers actes de «malveillance» au niveau de sa réalisation. Ces «agissements» se manifestent dans le vol de certaines espèces rares de poissons et le pillage de mosaïques ainsi que la destruction de plusieurs palmiers par l’utilisation de mazout. Déterminé à aller jusqu’au bout, le superviseur a ramené d’autres palmiers qu’il compte planter en septembre prochain. «Ce projet est appuyé par le président de l’APC de Bordj El Bahri, M.Nacer Benchabi, ainsi que par plusieurs ministères, entre autres, de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, des Transports, des Travaux publics ainsi que des Ressources halieutiques», a indiqué M.Bourayou. Et de poursuivre: «Cet ouvrage est réalisé sous le slogan: ´´Ensemble pour une culture touristique dans un environnement écologique.´´» Le tourisme est désormais une priorité nationale. L’investissement dans ce secteur serait en bonne voie grâce à l’apport de nombreux investissements étrangers, notamment du Golfe et du Moyen-Orient. Pour rappel, plusieurs groupes émiratis ont annoncé l’injection de plusieurs milliards de dollars dans l’hôtellerie de luxe. Divers projets touristiques de dimension internationale sont actuellement en phase d’approbation par les autorités en charge du secteur. L’Algérie mise sur l’écotourisme, en tant que vecteur de développement reposant précisément sur la valorisation et l’exploitation d’un point de vue écologique de sites naturels. L’Algérie est un pays qui dispose d’un gisement touristique riche et diversifié, encore peu exploité. Elle a la vocation de devenir un pôle touristique important avec diverses destinations: littorale, balnéaire de montagne et saharienne.
[ source ]
Par Lynda BEDAR
L’Expression, édition du 19 Juillet 2008

À consulter:  Alger Belcourt - 151e photo

4 réponses à Un complexe Touristique Unique à Bordj El Bahri (ex Fort de l’eau)

Les transports urbains vont bon train à Alger

Les Transports à Alger: Extension du métro, tramways et téléphériques

Les transports urbains à Alger vont bon train, les travaux d’extension du métro, tramways et téléphériques se poursuivent allégrement. Omar Hadbi, DG de l’entreprise du métro d’Alger (EMA) dévoile dans son entretien à TSA-ALGÉRIE, les quartiers de la capitale qui seront désservis d’ici peu par le métro.

Archives