Aujourd'hui, Alger forme une importante agglomération

Le tramway de Constantine
inauguré le 5 juillet 2013

Tramway de Constantine

Le ministre des Transports, Amar Tou, a inauguré officiellement, le tramway de Constantine, jeudi 5 juillet, en présence des autorités locales, de l’ambassadeur d’Italie en Algérie, des présidents-directeurs généraux de la RATP Dev, filiale de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) et de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA), ainsi que des directeurs généraux de la Société d’exploitation des tramways (Setram) et du constructeur italien Pizzaroti.

 

La délégation conduite par le wali de Constantine, Noureddine Bedoui, a pris place dans le wagon de tête de la rame pour le voyage inaugural tant attendu, dès 9h30. Dans une atmosphère des plus euphoriques, le tram marquera un premier arrêt à la station Viaduc qui constitue, avec celles de l’Institut d’architecture et d’urbanisme Zarzara et de Zouaghi Slimane, les trois pôles d’échanges de cette première ligne. Le temps d’une petite tournée d’inspection et la rame s’ébranlera de nouveau, en direction du terminus, la future gare bimodale de Zouaghi au niveau de laquelle une gigantesque tente avait été implantée pour la circonstance, ce qui avait conféré à l’événement des allures de grande kermesse.

 

Prenant ensuite la parole, M. Bedoui évoquera avec une émotion marquée, un « moment historique pour la ville de Constantine, un moment qui doit faire valoir à tout le monde que l’Algérie avance ». De son côté, M. Tou, visiblement satisfait, la qualifiera de « meilleure manière de célébrer la fête du 5 Juillet ». Le ministre annoncera dans la foulée le lancement de la phase des appels d’offres en vue des extensions prévues vers l’aéroport Mohamed Boudiaf et la Nouvelle ville Ali Mendjeli, respectivement sur 2.7 km et 10 km. M. Tou ne manquera pas, durant son allocution, de saluer les cadres, techniciens et autres ouvriers locaux ayant œuvré pour la réalisation de cet acquis de valeur tout en souhaitant que ces mêmes compétences soient mises à contribution pour les futures extensions. « Il faut savoir capitaliser l’expérience » a-t-il souligné.

À consulter:  Accès à la téléphonie mobile aux usagers du métro d'Alger

 

Ultime moment d’émotion

 

La remise, sous une salve d’applaudissements, par la directrice des transports terrestres et urbains au sein du ministère, Mme Sahli, de l’autorisation d’exploitation au DG de la Setram. Pour rappel, la ligne Stade Benabdelmalek – Cité Zouaghi, longue de 8 km, comprend 10 stations et dessert notamment les universités Emir Abdelkader et Constantine I, ainsi que l’Institut d’architecture et d’urbanisme Zarzara. Les 27 rames, équipées de climatisation et de vidéosurveillance, transporteront quelque 6.800 personnes par heure, soit une quarantaine de millions d’usagers par an. Hier matin, les agents de la Setram s’affairaient avec les premiers usagers, surtout des curieux venus en famille pour une petite ballade. A noter que le premier client de la Setram en fut son directeur général lequel, en pointant aux guichets dès 5h du matin, a pu décrocher le sésame : le ticket portant le numéro 01.

 

Une nouvelle ère s’ouvre donc aux citoyens de la capitale de l’Est, à eux maintenant de veiller à la sauvegarde cet acquis chèrement payé en temps, en argent et en sueur.

 

Les transports urbains vont bon train à Alger

Les Transports à Alger: Extension du métro, tramways et téléphériques

Les transports urbains à Alger vont bon train, les travaux d’extension du métro, tramways et téléphériques se poursuivent allégrement. Omar Hadbi, DG de l’entreprise du métro d’Alger (EMA) dévoile dans son entretien à TSA-ALGÉRIE, les quartiers de la capitale qui seront désservis d’ici peu par le métro.

Gator Website Builder
Archives